Retrouvez l'ordre du jour ICI

Dans un contexte marqué par le développement de la transparence de la vie politique et des technologies de l’information et de la communication, il est désormais obligatoire pour les collectivités territoriales de mettre en ligne les principales données présentant un intérêt public, et particulièrement les informations d’ordre financier.

En effet, l’article L2313-1 du Code Général des Collectivités Territoriales prévoit désormais qu’une « présentation brève et synthétique retraçant les informations financières essentielles est jointe au budget primitif et au compte administratif afin de permettre aux citoyens d’en saisir les enjeux ».

A cet effet, vous avez accès à :

- Une note explicative sur les comptes administratifs de la commune (bilan financier de l’année 2017) : comptes administratifs 2017 

- Une note explicative sur les budgets  prévisionnels de l’année 2018 :  note de présentation des budgets primitifs 2018

Il convient de noter que ces documents ont été rédigés en prenant en considération la nécessité de garantir l’accès aux données publiques.

En effet, si la transparence de la vie politique est un impératif incontournable, encore faut-il que les informations communiquées soient compréhensibles par le plus large public.

 

 

Retrouvez l'ordre du jour ICI

Distribué en boites aux lettres et téléchargeable ICI

N'hésitez pas à le demander en mairie!

Sous-catégories

Conformément à l’ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015 relative aux marchés publics, la commune de Sainte-Livrade-sur-Lot, à l’instar de n’importe quelle autre personne morale de droit public, demeure soumise au droit de la commande publique.

 

Ceci implique que pour l’ensemble de ses achats, fournitures, prestations de service ou réalisations de travaux, la collectivité doive garantir les principes suivants :

  • La liberté d’accès des opérateurs économiques ;
  • L’égalité de traitement des opérateurs économiques ;
  • La transparence de ses procédures.

Ainsi, la commune doit non seulement mettre en concurrence les opérateurs économiques, mais elle doit le faire en communiquant toutes informations utiles à la présentation d’une offre technique et financière par les entreprises, en veillant à ne pas favoriser l’une d’entre elles.

 

Menées en respectant les exigences du droit des marchés publics, les consultations effectuées dans ce cadre doivent permettre aux collectivités de choisir les propositions économiquement les plus avantageuses, valorisant alors tant le prix des prestations que leurs qualités.

 

Afin de faire connaître ses besoins, d’un montant estimé égal ou supérieur à 25 000.00 € H.T, la collectivité utilise la plateforme régionale https://demat-ampa.fr/?page=entreprise.AccueilEntreprise

 

Tout opérateur économique désireux de participer à une procédure « d’appel d’offre » doit alors s’inscrire sur la plateforme, afin de de pouvoir retirer l’ensemble des pièces publiées par la commune.

Ces pièces, pour l’essentiel, sont constituées :

- d’un règlement de consultation, établissant notamment les modalités de traitement des candidatures et des offres des entreprises ;

- d’un cahier des clauses administratives particulières, comportant des dispositions afférentes aux prix, à la durée, aux modalités de modification des marchés (entre autres) ;

- d’un cahier des clauses techniques particulières, comportant des dispositions afférentes aux réponses techniques qui doivent être apportées par les entreprises ;

Egalement, les entreprises peuvent se voir communiquer des modèles de bordereau des prix à remplir ou encore des pièces dites « annexes », constituées de tout document nécessaire afin de pouvoir soumissionner.

 

Par le biais de cette plateforme, les entreprises peuvent non seulement apporter une solution technique et financière à la commune, et plus largement, cibler toutes les consultations qui correspondent à leurs activités et à leurs capacités à l’échelle nationale.

Page 6 sur 12